Les conséquences de l’affaire Cahuzac se traduisent par l’accentuation d’une crise de confiance entre les Français et les politiques.
A l’approche de la période préélectorale, les responsables de l’association les Amis de l’IRCOM ont eu l’audace d’organiser, le 13 Mai dernier, une conférence-débat sur le thème :
 
« S’engager en politique aujourd’hui, à quoi bon ? »
 
Et qui de mieux qu’un élu local pour répondre à cette question ? Christophe BECHU fut élu, à 29 ans, le plus jeune Président de Conseil Général de tous les temps et  occupe aujourd’hui les fonctions de Président du CG 49, Sénateur et Député Européen. 

Le saviez-vous ?

 77% des Français pensent que les élus sont corrompus.

Sondage du 7 Avril 2013 – Opinion Way pour LCI le Figaro

L’excellence du discours politique fait le talent de l’orateur. Christophe BECHU l’a bien compris ; disposant d’une extraordinaire mémoire et d’une parfaite maîtrise de ses dossiers, il pratique l’art de l’éloquence avec brio.
Mais communiquer ne se résume pas à savoir transmettre un message. Il est également nécessaire de s’intéresser à l’autre et de comprendre la situation dans son ensemble.
Au cours de cette soirée, Monsieur le Président s’est livré en toute intimité auprès d’une centaine de participants, avides de mieux connaître le monde obscur des politiques… Confessions d’un Président :
Pour s’engager en politique, il est nécessaire :
  • D’être acteur plutôt que spectateur
  • D’aimer les gens : connaître leur histoire et découvrir leur vérité
  • De porter de fortes convictions au service de l’usager citoyen
  • D’être capable de vivre plusieurs vies en une seule, face à des publics très hétérogènes
Les principales contraintes d’un politicien sont les suivantes :
  • La lourdeur des journées et des semaines de travail – week end inclus – au détriment de la vie familiale
  • La notoriété et donc l’image du politicien qui ne lui appartient plus
  • L’application obligatoire de la loi – même pour des dossiers vides de sens  – marquant ainsi le manque de manœuvre politique au niveau territorial
  • Le drame de notre époque, caractérisé par l’indifférence et l’égoïsme : une majorité de concitoyens jouent aujourd’hui la carte de l’individualisme  plutôt que du collectif et de la solidarité…. A commencer par certains politiques qui se servent eux-mêmes plutôt que de servir les autres.
Pour conserver un juste équilibre, Christophe BECHU puise dans ses racines (ses parents médecins), son ancrage (son entourage serein) et considère la politique comme une parenthèse et non une fin en soi dans sa carrière professionnelle.
Au quotidien, le Président du CG 49 sait garder les pieds sur terre :
  • Il conserve sa liberté de pensée et n’hésite pas à défendre des textes de loi – seul contre tous – qu’il trouve en total décalage avec la réalité terrain
  • Fidèle à sa famille politique, il tente de la faire bouger de l’intérieur, tout en restant solidaire de son groupe
  • Il sillone régulièrement son territoire ; ouvert, proche des gens, il sait les écouter et connaît parfaitement les difficultés qu’ils rencontrent au quotidien
Enfin, en réponse aux Français déçus des élus qui disposent d’une totale légitimité pour décider à leur place, Christophe BECHU nous questionne :
« Pourquoi ne vous engagez-vous pas à votre tour dans la politique ? »
« Pourquoi n’élisez-vous pas ceux que vous jugez dignes d’être élus ? »
Un discours authentique et humble qui démontre le profond engagement de ce Président de proximité au service de son territoire… Respect Monsieur Béchu !
Citations énoncées par Christophe BECHU :
« L’autorité vient d’en haut et la  confiance vient d’en bas. »
Emmanuel SIEYES
 
« La politique consiste à rendre possible ce qui est nécessaire ».
 
Arnaud Jean de Plessis de RICHELIEU