Discussions, entretiens, réunions, messagerie électronique, téléphone portable réseaux sociaux… Nous sommes devenus des communicants permanents. Pourtant, nous nous apercevons que notre communication peut être source de malentendus, de maladresses, de tensions et parfois de conflits. Et malgré la multiplication des outils numériques, nous rencontrons toujours autant de difficultés à communiquer les uns avec les autres.

Alors, comment améliorer la communication ?

 COMMUNIQUER, C’EST TRANSMETTRE 

Il ne suffit pas de savoir-faire, il faut aussi faire savoir !

  Infographie-604x270

L’utilisation des outils numériques facilite l’accès simultané à des milliards d’informations. Ce progrès phénoménal révolutionne la communication, qui passe d’une information descendante à une communauté de partage et d’échanges d’informations.

Toutefois, la prolifération des contenus engendre une infobésité difficile à contrôler. Et trop d’information tue l’information !

84% des salariés se disent perturbés par les téléphones portables, les réseaux sociaux, les messageries (Etude Sciforma – Avril 2012).

 Serions-nous devenus incapables de transmettre les messages importants de façon simple et efficace ?

   COMMUNIQUER, C’EST PARLER

 L’excellence du discours fait le talent de l’orateur !

Multi-ethnic co-workers sitting in a row, applauding at conference table

 De l’antiquité grecque et romaine, nous vient l’art de l’éloquence, aujourd’hui encore beaucoup pratiqué par les politiques et les dirigeants.

Les techniques de prise de parole en public, d’argumentation du discours, de storytelling facilitent la présentation d’un sujet, l’expression de son point de vue ou la promotion d’un projet.

Cependant, depuis une quinzaine d’années, la défiance s’est fortement accentuée, principalement envers la « France d’en haut ».

26% des Français seulement font confiance en l’Etat (sondage IFOP – Décembre 2014).

Nous sommes de moins en moins convaincus par les discours de nos leaders parce que nous vivons dans une société du « paraître » où il est important de transmettre une bonne image de soi, en maîtrisant son langage verbal et non verbal.

 Mais jusqu’où nous mènera ce jeu de la culture de l’image ? Ne finirions-nous pas par oublier qui nous sommes vraiment ?

COMMUNIQUER, C’EST D’ABORD ÉCOUTER !

Si l’homme a deux oreilles et une bouche, c’est pour écouter deux fois plus qu’il ne parle. 

Déjà, à l’époque de l’Antiquité, un marginal, du nom de SOCRATE, affirmait que communiquer, c’est s’intéresser à l’autre et l’aider à répondre lui-même aux questions qu’il se pose.

Beaucoup plus tard, dans les années soixante, le psychologue américain Carl ROGERS a développé l’Approche Centrée sur la Personne, apportant ainsi des changements fondamentaux en termes de communication : l’essentiel n’est pas ce qui est transmis à l’autre, mais ce qui est compris par l’autre.

Aujourd’hui, bon nombre de collaborateurs, à tous les niveaux hiérarchiques, se plaignent d’un manque de reconnaissance du travail accompli ou du service rendu, ce qui déshumanise les relations au travail et démotive de plus en plus. Or, quelques instants d’écoute, d’attention, d’empathie suffiraient à redonner le sourire !

Pour preuve, il se passe actuellement un événement aussi insolite qu’incroyable dans une collectivité territoriale alsacienne ; habitants et touristes sont invités à veiller sur la ville d’Haguenau. Installés dans la cabine d’un grand bâtiment, ils se relaient depuis le début de l’année pour prendre le temps d’observer, d’accueillir de connaître et de reconnaître les nombreux mouvements de vies et d’activités qui défilent sous leurs yeux. Une expérience unique, fortement plébiscitée par les concitoyens !

Quelques images avec ce reportage ici

Et des informations complémentaires  

Alors nourrissons-nous de moments d’écoute et de paroles authentiques, aussi enrichissants et ensoleillés que promet d’être ce mois de juin !