Et pourquoi ne pas remplacer le journal interne papier par un format électronique ? A l’ère du développement durable, la question de la digitalisation des pratiques de travail se pose de plus en plus fréquemment. Alors, pensez-vous franchir le pas du webzine ?

 

Les avantages du webzine :

  • Un moindre coût : l’impression du format papier couleur représente un budget non négligeable que le digital allège considérablement.
  • Un gain de temps en terme de distribution : l’ensemble du personnel dispose simultanément du journal interne mis en ligne
  • Les contenus des articles peuvent être commentés.
  • Des statistiques permettent d’adapter plus rapidement le journal interne aux attentes des collaborateurs : nombre de lecteurs uniques par numéro, nombre et durée moyenne des visites, articles les plus lus, ceux consultés plus longuement, parcours de lecture

 

Les inconvénients du webzine :

  • Changer les habitudes des lecteurs suscite des résistances et prend du temps : les collaborateurs sont satisfaits de pouvoir emporter ou recevoir le journal papier à leur domicile.
  • Tous les collaborateurs ne sont pas forcément équipés d’ordinateur individuel.

 

Le témoignage de la société Pernod :

Cette filiale de Pernod Ricard, co-leader mondial du secteur des Vins et spiritueux, a lancé depuis 2 ans un projet de digitalisation de son mode de travail, intitulé Pernod 2.0. Le webzine Pernod 5.1 est alors  lancé en octobre 2011, avec 4 numéros par an, accessibles aux 680 collaborateurs, sur ordinateur ou tablette.

Après un an de publication, quelques chiffres paraissent éloquents :

  • 350 lecteurs uniques par numéro (et jusqu’à presque 500 pour les derniers numéros)
  • Une moyenne de 2 visites de 7 minutes sur le webzine

La progression des lecteurs uniques et remarquable, de numéro en numéro. Le webzine est apprécié par les collaborateurs qui l’ont adopté comme une évidence dans la transformation en entreprise collaborative et digitale.

Judith MATHARAN

Responsable communication interne et digitale

 

Des supports parallèles peuvent compléter les informations du journal interne :

Le flash d’information :

Paraissant au gré de l’actualité, il véhicule des messages brefs, ponctuels, urgents et importants, pour apporter des informations tactiques et opérationnelles, sur un format souple d’une ou deux pages.

La revue de presse / la newsletter :

Tout un réseau de collaborateurs est informé simultanément de l’actualité consacrée à son secteur d’activité et peut ainsi conserver les éléments transmis de cette veille informative.

La lettre du management :

Véritables relais de l’information entre la direction et le personnel, les managers bénéficient d’informations spécifiques qu’ils peuvent traduire et transmettre à leurs équipes.

Les recueils et ouvrages :

Le yearbook : souvent relié au journal interne, il rappelle les événements et faits marquants de l’année écoulée.  La part de la photographie y est très importante.

Le livre commémoratif a pour objectif de retracer l’histoire de la collectivité territoriale, voire d’un projet. Sa rédaction peut être confiée à un historien ou à un écrivain public. Elle peut prendre également la forme d’un reportage vidéo.