Dans un environnement économique complexe et incertain, les phénomènes de crise semblent s’accélérer et s’amplifier. Quelles en sont les conséquences en interne ? Atteinte à l’image des organisations, désengagement des collaborateurs, perte de confiance des équipes. C’est pourquoi il est important de renforcer les actions de communication interne.

 

Le saviez-vous ?
Suite à la crise financière de 2008, 50% des entreprises ont renforcé leur communication interne.
Hewitt Associates, enquête* flash menée fin 2008
.
Dans la langue chinoise, l’idéogramme « crise »
signifie à la fois danger et opportunité.
/!\ DANGER
Il ne se produit jamais deux crises identiques. C’est pourquoi la communication interne de crise nécessite en premier lieu une bonne compréhension du contexte dans lequel se trouve l’organisation.
.
La prévention de la crise : communiquer et réfléchir en temps de paix pour gagner du temps et limiter les risques d’erreur :
  • Informer régulièrement les collaborateurs en les rassurant, pour éviter la rapide propagation de rumeurs, favorisée par l’utilisation d’internet et des réseaux sociaux
  • Participer à la cellule de crise, en identifiant les risques et en recherchant des mesures de prévention et de gestion de crise
.
La gestion de la crise : prendre rapidement des mesures efficaces
  • Analyser la situation en interne, par une écoute des inquiétudes des collaborateurs et le traitement de tout incident, même mineur
  • Suivre les décisions prises par la direction, en appliquant des procédures simples et efficaces
  • Communiquer en interne en toute honnêteté et transparence, pour maintenir la relation de confiance auprès des collaborateurs
  • Privilégier la communication managériale : les managers, attentivement écoutés par leurs équipes, représentent des portes paroles indispensables dans la diffusion de messages clés
.😀 OPPORTUNITÉ 
La crise devient une source d’enseignements et de progrès.
Après la crise, le retour d’expériences permet de tirer tous les enseignements de la crise.
  • Cette analyse induit des réajustements et la mise en place d’actions correctives, en cas d’erreurs commises.
  • Continuer à communiquer en interne et s’entraîner pour garder les bons réflexes
Une bonne communication interne de crise
favoriserait ainsi la résilience de l’organisation.

.

Une difficulté qui ne me tue pas me renforce.
Nietzsche
Agissez comme s’il était impossible d’échouer.
Churchill
Ce n’est pas parce que c’est difficile que nous n’osons pas. C’est parce que nous n’osons pas que c’est difficile.
Sénèque