Frédéric LALOUX a étudié une douzaine de cas d’entreprises opales et publié ses travaux dans l’ouvrage Reinventing Organisations, en 2015.

 Les tâches habituellement dévolues aux fonctions support sont assurées pour l’essentiel en direct par les équipes.

Une logique de subsidiarité s’applique : les équipes autonomes sont responsables de tout, sauf pour les sujets qu’elles décident elles-mêmes de transmettre aux fonctions centrales.

Selon Frédéric LALOUX, l’une des spécificités de ces organisations est de mettre en place ce qui permettra à chacun d’exprimer pleinement ce qu’il est, sans masque, pour pouvoir atteindre la plénitude.

Les collaborateurs se soutiennent les uns les autres dans leur travail intérieur, tout en réalisant leur travail extérieur, au sein de l’entreprise.